L’artiste

Quand je peins, je n’ai pas d’intention. Je ne fais que “copier” des instants. Ce qui importe, c’est d’avoir vécu ces expériences visuelles et émotionnelles. C’est aussi simple que ça.

En raison des deux mois de fermeture du restaurant durant le confinement, l’exposition de Fabienne Bruttin Mazzoni est prolongée jusqu’en décembre 2020. Vous aurez ainsi le plaisir d’admirer ses “fenêtre ouvertes sur la mer”, façon polaroid, quelques mois de plus. La prochaine exposition temporaire, qui débutera en janvier 2021, fera la part belles aux vaches : celle de la race d’Hérens (comment pourrait-il en être autrement dans notre beau canton du Valais) et d’autres, présentées sous forme de céramique, que nous appellerons les “vaches rigolotes” – mais nous n’en dévoilons pas plus pour l’instant…

Née à Sierre en 1965, Fabienne Bruttin Mazzoni vit et travaille entre Genève et le Valais où elle a installé son atelier il y a quelques années.

L’exploration de l’horizontalité l’occupe depuis toujours. Ponctuellement, elle délaisse cet univers pour un exercice plus ludique mais tout aussi profond; au travers de la représentation de collections d’objets d’une “banalité ordinaire” l’artiste fait l’apologie de la vie quotidienne, au sens où la vraie vie se situe au cœur du quotidien ; tout y passe: chaises, vaches, fruits, vagues, poissons, vêtements, ustensiles… L’inventaire n’en est qu’à ses débuts. Quelques spécimens de ce cabinet de curiosités figurent parmi les œuvres exposées.

ILP5 I LOVE POLAROID SÉQUENCE 5

Au travers d’une sélection d’œuvres (2018-2019), l’artiste fait partager ses rencontres visuelles, telles des prises de vue instantanées: on cadre, on déclenche et, en quelques secondes, la photo est développée. La définition du champ par le cadrage parachève la mise en scène et l’illusion de l’éphémère.

Ce processus, emprunté à la photographie, est au centre du travail pictural actuel de l’artiste.

Ces moments de perfection émotionnelle ou visuelle fixés sur toile sont à goûter jusqu’à l’été “côté restaurant” au Café Cher-Mignon et Chambres d’hôtes !

Chacune des oeuvres de Fabienne Bruttin Mazzoni est un polaroïd ou une fenêtre ouverte sur un paysage : parfois une falaise de craie, d’autres fois une mer calme ou agitée, mais en tous les cas, elle représente une invitation à l’évasion le temps de votre repas.

Cuisine et voyage ont toujours été intimement liés : cette expression prend tout son sens grâce à cette nouvelle exposition temporaire. Evadez-vous en bord de mer tout en dégustant l’un des plats concoctés par Serge Coustrain-Jean. La rencontre des deux artistes vous convaincra, gustativement et visuellement…